Une escapade de rêve à Essaouira

10 août 2012

À trois heures de Paris, l’ancienne Mogador est construite sur une presqu’île bercée par les Alizés. Il fait toujours bon dans ce petit port de pêche dressé face à l’Atlantique, à l’abri de ses fortifications rosées.

Un charme intact
La blancheur des maisons aux volets bleus de sa médina, sa plage immense de sable fin, ses artistes et ses artisans ont fait depuis des siècles la réputation d’Essaouira. Elle est aussi un modèle d’intégration, née de l’imagination de sultans et d’architectes, habitée aujourd’hui par les Regragas, venus des montagnes « Jbel Hadid » (et qui introduisirent l’Islam dans la région), les berbères Hahas et les Chiadmas. Trois tribus qui vivent en harmonie avec une grande communauté juive… Et des amoureux du Monde entier, séduits par sa douceur.
Les touristes n’y sont pas touristes, aux côtés des natifs et sans aucune relation hors commerciale, mais habitants pour un temps, naturellement respectueux de l’autre…

Riche de son histoire et de ses habitants
À chaque coin de ruelle, une surprise…
Un calligraphe, un tisserand, un bijoutier, un herboriste, un marchand d’herbes aromatiques.
Les Essaouiriens travaillent le bois de citronnier, de thuya et ce sont leurs femmes qui produisent la fameuse huile d’argan, au goût de noisette.
La cité abrite encore des peintres autodidactes qui utilisent les pigments de la campagne alentour et au début du mois de juin un festival international de musique gnaoua.
On peut y surfer (c’est un spot réputé), golfer (un parcours de 18 et bientôt 36 trous dessiné par Gary Player), y manger du poisson grillé “au cul du bateau“, flâner dans les souks aux poissons, légumes ou épices. Apprendre l’art de la corne de gazelle. S’y faire masser et/ou gommer, à l’huile d’argan toujours. Ou s’offrir des sandales en rafia, tressées sur mesure.

Une belle demeure
Au cœur de la médina, dans une petite ruelle calme, à deux pas des souks et 7 minutes (à pieds !) de la plage, Dar Zouina (Belle demeure en arabe) est un “riad d’hôtes“ beau et paisible à la fois.
Sobre et chic, elle est très joliment restaurée, sur le mode beldi (du pays), habitée d’objets anciens et d’œuvres des artistes de la région.
Avec trois chambres disposées autour du patio, un immense salon et une terrasse panoramique, le riad peut accueillir une famille (6 à 8 personnes) ou trois couples d’amis.
Comme à l’hôtel… Et chez soi !
On y petit déjeune à la marocaine (jus d’oranges pressées, galette à la fleur d’oranger, thé à la menthe, etc.) et on se laisse vivre…
L’entretien de la maison est assuré, en toute discrétion, par Nedia et la découverte de la ville, des coopératives d’argan ou des marchés à l’intérieur des terres facilitée par Abdul, à la demande.

Voir ce Riad à Essaouira (Ref 671161 sur Abritel) et sur : www.dar-essaouira.com
(150€ par nuitée riad entier, petits déjeuners et entretien compris)

Vol direct aller-retour Paris Orly-Essaouira par Royal Air Maroc les jeudis et dimanches, www.royalairmaroc.com
Autre option : arrivée par Agadir ou Marrakech, puis deux bonnes heures de taxi.