Dossier spécial Ajaccio

8 août 2012

Ajaccio, ville impériale
A Ajaccio, louez  l’une de ces délicieuses villas corses et prenez  tout simplement le temps de ne rien faire, à une terrasse, cours Napoléon. L’air est si doux, chargé de parfums maritimes. Puis lassez vos chaussures, la Corse est belle et Ajaccio sera le point de départ de vos nombreuses marches. L’île allie le calme de la montagne à la vivacité de la mer, un véritable paradis.


Les plages d’Ajaccio
Marinella, Scudo, Barbicaggia, les plages de sable fin d’Ajaccio sont très agréables. Celle de Saint-François, où l’eau est peu profonde, est idéale pour les enfants.

Les églises, les musées
Passez donc, dès votre arrivée, par le musée d’histoire corse et méditerranéenne A Bandera. Du vieux port, vous apercevez  la citadelle que vous ne pourrez pas visiter mais dont vous imaginerez aisément le rôle au XIIe siècle, dominant la ville sur son promontoire rocheux.  Au XVIIIe Napoléon, enfant, y observait, dit-on, la relève de la garde.
Vous cadrerez de bonnes photos en longeant le boulevard Daniel Canova.
Au n° 18 ,  visitez le charmant musée du Capitellu qui retrace  l’histoire d’Ajaccio. Il possède un service de vaisselle en vermeil utilisé par Napoléon pendant ses campagnes.

En passant par le marché, vous  découvrirez l’église Saint-Erasme et  la cathédrale Santa Maria Assunta (XVIe). Observez son architecture baroque,  Napoléon 1er  y fut baptisé, le 21 juin 1771. Un tableau d’Eugène Delacroix décore la chapelle de la Vierge. Rue Saint-Charles, la maison natale de Bonaparte (XVIIe) est devenue un musée, présentant un beau mobilier d’époque.
Prévoyez une visite au musée Fesch qui possède l’une des plus belles collections de peinture ancienne française et, bien entendu une très riche collection napoléonienne.
Déjeunez tout simplement dans une Paillotte, celle de Gérard, par exemple, bercé par le bruit des vagues ou, pour un menu gastronomique, au Palm Beach, situé au cœur du golfe d’Ajaccio.

Les Sanguinaires
Du centre d’Ajaccio, en passant par le maquis qui embaume au printemps,  mettez le cap sur la presqu’île des Sanguinaires et sa tour génoise. Les couchers de soleil y sont splendides. Une baignade vous tentera certainement, à moins que vous empruntiez  le chemin des douaniers. L’été, compte tenu de la chaleur, partez en fin d’après-midi. Le site est également accessible en bateau.

Le sentier des Crêtes

Le sentier des Crêtes constitue une promenade inoubliable, avec des vues magnifiques sur le golfe d’Ajaccio. Emportez un panier et déjeunez en pleine nature ou poussez jusqu’à Porticcio où les plages sont sublimes. Sur place, vous pouvez déjeuner dans une ancienne cave à vin,  « A l’Auberge de la Ferme »  où  vous dégusterez une cuisine authentique.

L’arrière pays
Versant montagne, l’arrière pays offre un ensemble de charmants villages de montagne. Vous en apprécierez la fraîcheur au plus fort de l’été. Ceux de la vallée du Prunelli, chargée d’histoire, dont vous admirerez les gorges.
Dans le parc de Cupulatta, plus de cent soixante dix  espèces de tortues sont regroupées, au bord de la rivière Granova.
En septembre, vous vendangerez dans la vallée du même nom (Office du tourisme), en compagnie d’un vigneron. De Bastelica, ramenez quelques-unes de ces fameuses charcuteries, à la saveur inimitable.
Le lac de Tolla offre un superbe panorama. En hiver, vous chausserez vos skis sur le plateau d’Ese.
Bastelica, Bocognano, sont riches en châtaigniers, symboles de la Corse. Les pâtisseries à la farine de châtaigne et au miel sont succulentes.
La cascade du Voile de la Mariée est grandiose, particulièrement au printemps, à la chute des neiges. A noter, une ferme auberge A Tanedda, dont les menus sont composés en fonction du marché.
A l’Ustria, vous consommerez,, dans un cadre raffiné, de délicieuses côtes de manzu (veaux broutards) aux champignons sauvages. En voiture, soyez vigilants car il n’est pas rare de croiser sur les routes, vaches, chèvres et cochons sauvages.

Les évènements
La musique

Vos vacances seront rythmées l’été à Ajaccio, par les notes de nombreux festivals de jazz et de rock.  Surveillez les affiches, des concerts, à l’Eglise Saint Roc. Par ailleurs,   des groupes locaux donnent des récitals de chants polyphoniques.

Les fêtes religieuses

Parmi les fêtes religieuses et traditionnelles, figurent, le 17 janvier, le rassemblement au pied du Mont saint Antoine. Le 18 mars, la procession de la Madunuccia, à travers toute la ville.

Les livres
En juillet, le polar corse a la vedette et,  en octobre, c’est au tour de la Bande dessinée.

Les expositions
Des expositions temporaires sont organisées au musée de la Maison de Bonaparte, par exemple, cette année « Visites Impériales Napoléon III et Eugénie à Ajaccio.  Au musée Fesch, des Exposition de peintures, telle celle dédiée aux « Primitifs italiens ».

Les spectacles

Fin septembre, festival du film italien, en octobre, théâtre amateur  puis, place au cirque sous un nouveau chapiteau. En novembre, festival international du film documentaire.

Toute l’année, il fait décidément bon vivre dans la ville impériale d’Ajaccio !

Location pas chère à Ajaccio