Conduire à l’étranger : danger ?

4 juillet 2012

Prendre le volant dans un pays étranger n’est pas toujours simple!

Vérifiez d’abord la validité de votre permis français. En Australie, par exemple, emportez  une traduction de votre permis de conduire sinon c’est amende immédiate. Et pensez à l’autocollant  F obligatoire dans la majorité des pays.

Si conduire en Uruguay, aux Pays-Bas, dans les pays scandinaves est plutôt sûr, ailleurs votre vie ne tient qu’à un fil.

Afrique = danger ! Parc automobile vétuste,  véhicules sans phare la nuit, charrettes au milieu des voies, animaux en goguette… sans oublier l’état des routes elles-mêmes.

Conduire à Casablanca relève de l’exploit ! Pour tourner à gauche, les conducteurs passent derrière la voiture de devant pour se placer à droite … où est la priorité et attention aux voitures garées en double ou triple file ! Casablanca sans klaxon ; point de salut !

Comprenez  bien les panneaux « priorité à l’anneau »,  « priorité à l’entrant » des ronds-points marocains. Au Maghreb comme en Asie, s’arrêtez  où l’on veut, quand on veut,  prendre une route à contresens pour gagner 100 mètres; c’est normal !

Si aux Etats Unis  les feux tricolores sont souvent placés au milieu  ou après le carrefour (avec possibilité de tourner à droite au feu rouge !), à Hong Kong les GPS sont interdits malgré une circulation dense et compliquée et au Venezuela,  pas de triangle pour signaler un accident : une simple touffe d’herbe, une branche.

L’Europe a aussi ses singularités : la Grande-Bretagne et sa conduite à gauche, le Portugal, la  Pologne où circuler est encore pire qu’à Abu Dhabi! Quant aux grecs, ils  sont magiciens : de 2 voies ils en font 4 !

Mesdames, n’oubliez pas qu’en Arabie Saoudite si vous conduisez, c’est direct la prison !

Bonne route !