La maison d’architecte écologique, dans les Alpes Maritimes

28 avril 2012

Gageons que l’architecte imaginatif qui, en 1974, a édifié cette maison, ne nous en aurait pas voulu d’avoir détourné à son profit le nom du Bauhaus, célèbre courant artistique d’avant-garde des années 30…

A Saint-Jeannet, le « baou » est pour ainsi dire comme le nez au milieu de la figure : cet éperon rocheux domine de plus de 300 m le village situé en contrebas. Il attire, depuis de lustres, grimpeurs et randonneurs, aimantés par son profil escarpé.

C’est à ses pieds, sur le tracé du sentier de randonnée et adossée à la falaise, que se trouve la maison de Marion et Rémi. Imaginez  une suite de pièces en enfilade, toutes ayant la paroi rocheuse en guise de mur !
Et pour couronner le tout, Dominique Petry-Amiel, qui se définit comme architecte « bio-climatique » a doté cette étonnante construction d’un toit terrasse végétalisé, sans doute l’un des tout premiers !

Lors de sa mise en vente, en 2010, le coup de foudre a été immédiat : Marion et Rémi n’ont pas hésité une seconde. Quel privilège de pouvoir jouir d’une vue sur la Méditerranée, dans un environnement naturel exceptionnel à seulement quelques kilomètres de Nice, Vintimille, et de tous les beaux villages de Provence !

A l’intérieur, la déco s’insère à merveille dans l’ambiance minérale du lieu, rehaussée par une fresque murale réalisée par Daniel Fillod, peintre sur pierres inspiré par la matière rugueuse et les courbes mystérieuses de la roche. Une expérience unique !

Voir la maison d’architecte écologique ( Ref 876331 sur Abritel)